Non-mélanomes

A côté du mélanome, il existe un certain nombre d’autres cancers de peau, il s’agit essentiellement des carcinomes. Les carcinomes les plus courants sont les carcinomes basocellulaires. Les carcinomes spinocellulaires sont plus rares mais les kératoses actiniques qui en sont les précurseurs sont très fréquentes.

Ces cancers cutanés dits « non mélanomes »  sont dus à l’accumulation du rayonnement solaire tout au long de la vie, ainsi qu’au vieillissement cutané. C’est pourquoi on les retrouve principalement chez les adultes de plus de 40 ans, au niveau de la tête et des autres zones exposées au soleil.

Leur aspect est celui de plaques  ou de boutons rougeâtres, croûteux, ne disparaissant pas spontanément.

Si  vous pensez présenter ce genre de lésion, ou si vous avez un profil à risque (peau claire, coups de soleil, séjour prolongé en pays tropical, métier ou hobby à l’extérieur, mais aussi immunosupprimés tesl que les greffés d’organe…), consultez votre dermatologue.

En cas de lésion suspecte, une biopsie sera réalisée pour confirmer le diagnostic. Le traitement le plus approprié sera choisi en fonction de différents critères, et vous sera expliqué. Il pourra s’agir de cryothérapie, de chirurgie, d’immunothérapie par crème Aldara®, ou de photothérapie dynamique.

Par la suite, un suivi régulier sera nécessaire (après 1 à 3 mois, puis 1 à 2 fois par an), afin de détecter une éventuelle récidive, mais surtout pour traiter d’autres lésions au stade le plus précoce possible.

Le pronostic des carcinomes cutanés est très bon : les carcinomes basocellulaires ne donnent jamais lieu à des métastases, les carcinomes spinocellulaires ne peuvent métastaser que s’ils sont traités très tardivement. Cependant, pour tous les carcinomes, un dépistage précoce est souhaitable, afin d’éviter une chirurgie mutilante, notamment au niveau du visage.

Médecins qui prennent en charge ces pathologies

Le carcinome spinocellulaire est un cancer de la peau affectant principalement les zones exposées au soleil tout au long de la vie. Il doit être diagnostiqué et traité au stade le plus précoce possible pour éviter une chirurgie trop délabrante.

 

Le carcinome basocellulaire se présente sous forme de plaque rougeâtre, quelquefois ulcérée ou croûteuse, ou encore en relief. Toute lésion de ce type, persistant plus de deux mois, devrait être examinée par le médecin dermatologue.

 

 

Cancers cutanés

Les cancers de la peau sont divisés en « mélanomes «  et « cancers cutanés non mélanomes ».

Les mélanomes sont potentiellement plus agressifs mais heureusement plus rares.

Le risque d’en développer un au cours d’une vie se situe autour de 1%.

Les cancers non mélanomes, représentées surtout par les carcinomes sont très fréquents dès l’âge de 60-70 ans.

Les mélanomes et les carcinomes sont tous deux favorisés par l’exposition solaire.  Néanmoins, certaines personnes n’ayant pas abusé du soleil peuvent souffrir d’un cancer de la peau.